Direction artistique Benjamin Perrot & Florence Bolton

PERPIGNAN (66) | Festival de musique sacrée de Perpignan

28.10.2020 | Eglise des Dominicains | 20:45

Un Concert spirituel à Lübeck

Ce programme met à l'honneur des cantates pour soprano de Dietrich Buxtehude, un des maîtres de Johann-Sebastian Bach,  en miroir avec d'autres compositeurs de son temps : Franz Tunder, Christian Geist, Johann Philipp Förtsch, ainsi que d'étonnantes pièces instrumentales d'Allemagne du Nord pour le violon ou la viole (Nathanael Schnittelbach, Gabriel Schütz, Martin Radeck).

(création & enregistrement en octobre 2018)

 

extrait audio : https://www.youtube.com/watch?v=klGnD_FiAsg

 

Maïlys de Villoutreys, soprano

Stéphan Dudermel et Fiona-Emilie Poupard, violons | Florence Bolton, viole de gambe | Benjamin Perrot, théorbe | Carsten Lohff, clavecin | Sébastien Wonner, orgue

FLEURY LES AUBRAIS (45) | Ateliers de musique ancienne / UCEM

17.10.2020 | Conservatoire | à venir

Master-classe La Rêveuse

ORLÉANS | Scène Nationale

08.10.2020 | Théâtre | 20:30

Londres 1720, les débuts de Haendel à Londres

Le théâtre de Haymarket (Queen's theatre, rebaptisé King's theater ) ouvre ses portes en 1705 à Londres. Il soutient la concurrence de son rival, Drury Lane et devient le seul théâtre où l'on peut écouter de l'Opéra italien à Londres. Ses musiciens sont en grande partie des étrangers venus tenter leur chance à Londres et, parmi eux, on trouve les plus grands talents de l'époque : Georg Friedrich Haendel, Johann Christoph Pepusch, Giuseppe Sammartini, John Loeillet…

 

Sébastien Marq, flûte à bec

Stéphan Dudermel, violon

Ajay Ranganathan, violon

Florence Bolton, viole de gambe

Benjamin Perrot, théorbe

Jean-Miguel Aristizabal, clavecin

ORLÉANS (45) | Médiathèque

01.10.2020 | auditorium | 18:30

Le Pardessus de viole ou la revanche des dames

Concert-Conférence

 

Véritable phénomène de société au XVIIIe siècle et ornement des salons au même titre que la vielle à roue, le pardessus de viole est réservé aux dames, à qui on refuse la pratique du violon, prétextant que la tenue en est inconvenante !

Le pardessus de viole est le dernier avatar de la famille des violes. Conçu à la fin du XVIIe siècle, il s'épanouit surtout dans les années du règne de Louis XV et devient très vite le « violon des dames ».
L'instrument est aussi bien pratiqué par la noblesse que par la bourgeoisie et permet à un plus grand nombre d'avoir accès à la musique. Il permet aussi aux femmes d'accéder au cercle très fermé des musiciens professionnels et quelques-unes d'entre elles, comme la fameuse Mme de Lévi se produiront même en soliste au Concert Spirituel.
Le pardessus, qui régna une centaine d'années sur les salons français aussi bien à Paris qu'en province, sera balayé par les changements de la Révolution française, comme tant d'autres familles d'instruments.

 

Œuvres de Joseph Bodin de Boismortier, Louis de Caix d'Hervelois, François Couperin, …

 

Florence Bolton, pardessus de viole

Benjamin Perrot, guitare baroque & théorbe