Les Soirées du Régent

Cantates et sonates au Palais-Royal - création

Le Régent Philippe d’Orléans qui gouverna la France pendant la minorité de Louis XV, était un passionné de musique.

Formé dès son plus jeune âge par des musiciens de renom, il avait atteint un niveau quasi professionnel, rare pour quelqu’un de son rang. Il jouait aussi bien de la viole de gambe, que du traverso, du clavecin ou de la guitare. Il se piqua également de composition et écrivit trois opéras.
Bien que la Régence occupât la plupart de son temps dès 1715, il apporta protection et soutien financier à quelques-uns des musiciens, français ou italien, parmi les plus brillants de son époque.
C’est ainsi que le genre de la cantate, opéra miniature, prit son essor au Palais Royal, sous l’impulsion de Jean-Baptiste Morin, d’André Campra et d’autres.
Fortement influencé par la musique italienne, Philippe d’Orléans sut défendre avec force ce nouveau genre à la mode des goûts réunis, mariant la douceur française et le feu italien.

Musiques de Jean-Baptiste Morin, François Couperin, André Campra, Michele Mascitti, etc.

  • Eugénie Lefebvre  I  soprano
  • Renaud Brès  I  basse
  • Serge Saitta  I  traverso
  • Stéphan Dudermel  I  violon
  • Florence Bolton  I  basse de viole
  • Benjamin Perrot  I  théorbe
  • Clément Geoffroy  I clavecin

Eugénie Lefebvre, soprano @Didier Knoff

 

Portrait de Jean Hupeau, architecte du Pont Royal à Orléans, et de sa famille Hôtel Cabu, Musée d’Histoire et d’Archéologie ©François Lauginie

Exposé au Musée des Beaux Arts d’Orléans