Direction artistique Benjamin Perrot & Florence Bolton

Buxtehude: Cantates pour voix seule

Mirare (MIR 442) - - ffff Telerama | Choix de France Musique | 5 de Diapason | 5 de Classica | Soleil Musikzen |5 Fono Forum | CD-Tipp Toccata | 4 de Pizzicato | 4 De Standaard | 4 F

Ancienne capitale de la Ligue Hanséatique qui allait de Novgorod à Londres, Lübeck était aussi, du temps de Buxtehude, un foyer artistique rayonnant bien au-delà des côtes septentrionales du Saint-Empire romain germanique

Buxtehude et ses contemporains ont composé, sur ces terres luthériennes, un répertoire spirituel novateur pour voix seule, nourri de cantates italiennes, de rhétorique et de théâtralité.

 

Maïlys de Villoutreys, soprano
Stéphan Dudermel, violon 
Fiona-Emilie Poupard, violon 
Florence Bolton, dessus & basse de viole 
Andreas Linos, ténor de viole 
Sylvia Abramowicz, basse de viole 
Emily Audouin, basse de viole 
Sébastien Wonner, orgue
Carsten Lohff, clavecin
Benjamin Perrot, théorbe

 

Enregistrement réalisé à Paris à l'église protestante allemande en octobre 2018

Prise de son et direction artistique : Hugues Deschaux

Montage numérique : Hugues Deschaux, Florence Bolton & Benjamin Perrot

Photos : Robin Davies

 

PRESSE :

 

fff « A l'interprétation chaleureuse et raffinée des neuf instrumentatistes, qui se relaient tout au long de l'album, se joint à six reprises la soprano lumineux et expressif de Maïlys de Villoutreys, pour se séduisantes cantates sacrées … »

Sophie Bourdais, Télérama, 22 Avril 2020

 

« L'ambiance de ces musiques vespérales a été fidèlement restituée par La Rêveuse et les amoureux de Buxtehude seront comblés par ce troisième album consacré à ce compositeur »

Pierre Benveniste, BarroquiadeS, 19 Avril 2020

 

5 de Classica « Très intelligemment conçu, accompagné d'un remarquable texte de Florence Bolton, ce programme ce veut davantage thématique que monographique […] Herr, wenn ich nur dich hab BuxWV 38 développe son chant de dévotion sur une basse obstinée de six notes avant que les deux violons n'illuminent le ciel de triolet de double croches. Magistral. »

Philippe Venturini, Classica, avril 2020

 

« Ce disque de La Rêveuse est, une fois encore, un petit bijou d'histoires et de musique. On y rencontre un Buxtehude personnel et intime, entouré de musiciens non moins personnages. Sédentaire établi dans une ville moyenne à la gloire un peu ternie, il se nourrit de toutes les découvertes de son époque et de son continent. Créatif tranquille, il a bien moins voyagé que sa musique. Mais là était sans aucun doute l'important. Et lui, le savait bien.»

Anne-Sandrine Di Girolamo, Gang Flow, 5 avril 2020

 

« This recording is a welcome addition to an under-explored repertory given its due in a beautiful performance. »

Robert A. Green, Viola da gamba society of America, march 2020

 

5 de Diapason « Avec ses violons arachnéens et sensuels, capables des plus radieuses arabesques, ses violes tissant mélodies et contrepoints d'une émouvante profondeur moirée, son continuo dont l'inventivité dépasse le simple rôle de soutien, La Rêveuse démontre à chaque instant sa maîtrise éblouissante. Clair, limpide, le chemin humble mais intense des interprètes se révèle au fil des écoutes aussi nourrissant que bouleversant. »

Jean-Christophe Pucek, Diapason, mars 2020

 

4 croches Pizzicato « The interpretations of this mix of instrumental and vocal works is delightful. »

Remy Franck, Pizzicato, 11 mars 2020

 

« Des compositeurs raffinés remarquablement servis par La Rêveuse »

Marc Vignal, Musikzen, 3 mars 2020

 

« Les neuf musiciens et la soprano se révèlent exemplaires, éloquents, attentifs au style et à l'élégance. »

Jean Lacroix, Crescendo, 28/02/2020

 

« Pièce après pièce  cette interprétation, tour à tour émouvante  de fraîcheur et de profondeur, fait sens et signe. »

Jean-Dominique Burtin, MagCentre, 21/02/2021

 

« Par le biais de ces cantates pour voix seule, la beauté instrumentale des phrasés et la fidélité stylistique de l'ensemble La Rêveuse dirigé par Florence Bolton et Benjamin Perrot sont exemplaires.  Ces interprètes pourvus d'une éloquence notable et d'une douce expressivité, retranscrivent à merveille la poésie et la force de ce répertoire. »

Charlotte Saulneron, Resmusica, 14 février 2020