Direction artistique Benjamin Perrot & Florence Bolton

Marin Marais - Pièces de viole

MIRARE (MIR 386) - 2018

Marin Marais possède la grâce, l'élégance et l'esprit qui font tout le charme du goût français du XVIIIème siècle. Les pièces de caractère de ses deux derniers livres croquent portraits, paysages et petites scènes de genre à la manière d'un peintre, et restent un sommet inégalé du répertoire de viole.

La Rêveuse

Florence Bolton , viole de gambe

Benjamin Perrot, théorbe

Carsten Lohff, clavecin

Robin Pharo, viole de gambe

 

Hughes Deschaux, ingénieur du son | Thomas de Grunne, accords des claviers | Robin Davies, photos 

 

Enregistrement réalisé en septembre 2016 avec le soutien du Château de Chambord, du Conseil Régional Centre Val de Loire et du FCM.

 

Extrait sur YouTube :

La Biscayenne, Marin Marais

Le Badinage, Marin Marais

 

Revue de presse :

Choc Classica - prise de son du mois, mai 2018 : « L'archet délié de Florence Bolton, son infinie variété d'inflexions et de nuances, trouve dans le théorbe attentif de Benjamin Perrot, un indispensable complice, et non un simple accompagnateur, qui, en outre, confie à son instrument avec une grâce insigne Les Barricades mystérieuses et Le Dodo de Couperin. »

• Gramophone /J.A.Sadie, avril18 : « This exceptional recording will surely rank among my contenders for recording of the year. Personnaly, I feel as though I've visited Marais's studio and heard the sounds from his window, and these are experiences I shall treasure. »

• Le Babillard /W.Feuillet, 15mars18 : « Loin d'être inutile dans la discographie maraisienne, ce corpus de pièces de caractère en devient l'un des éléments essentiels. »

• Musikzen /G.Pangon, 13mars18 : « Les musiciens de l'ensemble La Rêveuse sont des orfèvres hors pair (..) : ils savent passer d'une facette à l'autre et jouer avec les irisations, ils donnent du brillant ou cultivent les ambiances en demi-teinte, ils possèdent l'art de la respiration, du changement de rythme et de l'écoute réciproque. »

• La Croix /E.Giuliani, 24fev.18 : "leur immense talent de coloriste et la délicatesse de leur virtuosité. (..) Un plaisir rare."

• Pizzicato /R. Franck, 15fev.18 : 5 croches - "La Rêveuse provides on this CD a very fine program with Marais works, which are really impressive in their atmospheric intensity and inner force. Florence Bolton's playing is highly sensitive and moving."

• Diapason / L. Chahine, mars18 : "une matière sonore tantôt suave, tantôt âpre. Un Marais pictural, préciseux par son absence de préciosité"

• La Croix / E. Giuliani, 24fev.18 : "leur immense talent de coloriste et la délicatesse de leur virtuosité. (..) Un plaisir rare."

•  La Dispute – France Culture, 13 fev.18 :
« Une écoute très enthousiaste : ce nouveau disque de l'ensemble La Rêveuse pourrait représenter une sérieuse concurrence à l'interprétation de Jordi Savall, mais dans un autre registre. C'est du travail d'orfèvre, c'est un jeu extrêmement précis, plein d'élégance. » E. Dupuy

« L'écoute de Marin Marais est une drogue dure pour moi depuis de nombreuses années ! Ici on ressent une très grande force mais différente de celle présente chez Jordi Savall. » Arnaud Laporte
« J'ai beaucoup aimé, il y a une force et une fragilité, c'est une grande réussite. »
L. Commeaux

« Il y a une alchimie des sortilèges sonores ! Le jeu de l'ensemble La Rêveuse amène des climats d'une très grande élégance et d'une grande finesse ! » E. Giuliani

• Pizzicato / R. Franck, 15 fev.18 : 5 croches - " La Rêveuse livre un programme d'oeuvres de Marais très finement choisi et interprété de façon impressionnante. (...) Une production séduisante, à l'effet absolument apaisant."

• Wunderkammern / J.C. Pucek, 14 janv.18 : "une lecture d'une beauté mélancolique à faire frissonner les plus endurcis (...) un de ses disques les plus intensément personnels (...) ton de confidence, n'excluant nullement la brillance, l'énergie et le rebond (...) sensation de proximité avec des oeuvres notées il y a trois cents ans (...) une approche réellement originale sans donner dans le sentimentalisme facile ou le cabotinage creux."

• Classiquenews / C. De Joyeuse, 24 janv.18 : CLIC CLASSIQUENEWS - "l'élégance du geste juste, la vérité des accents les plus nuancés (...)."

• Musik an sich / G. Henkel 20/20 « Uberflieger » manque le lien !

• La Vie / V. de Oliveira, 10 janv.18 : "La vie aime : passionnément (…) c'est toute une humanité colorée, badine ou mélancolique, qui défile sous un archet » manque le lien

• MagCentre / D. Burtin, 12 janv.18 : « un opus solaire et langoureux »

• Terres de Loire / O. Rigaud, 15 fev.18 : « C'est un festival de clairs-obscurs sonores, une alternance de rythmes et de couleurs musicales »