Présentation

Présentation

Fondé par Benjamin Perrot et Florence Bolton, La Rêveuse est un ensemble composé de musiciens solistes, qui travaille sur les patrimoines artistiques des XVIIe et XVIIIe siècles, périodes foisonnantes d’expériences et d’inventions artistiques de toutes sortes.

Régulièrement invitée dans des lieux prestigieux (Auditorium de Radio France, La Folle Journée de Nantes,  La Roque d’Anthéron, le Festival de Chambord, le Théâtre de l’Athénée, le Festival Radio France Montpellier, les Scènes Nationales d’Orléans, Blois, Quimper, TNP de Villeurbanne, etc…), La Rêveuse se produit aussi à l’étranger (Royaume-Uni, Pays-Bas, Belgique, Suisse, Allemagne, Pologne, Russie, Japon, USA, Canada).

Les enregistrements de l’ensemble ont tous été salués par la critique française et internationale et ont reçu de nombreuses récompenses (dont ffff Télérama, Choc Classica de l’année, Choix de France Musique, 5 croches Pizzicato, Bestenliste der Deutschen Schallplattenkritik, Gramophone Editor’s Choice, etc…).

Souhaitant créer des liens entre les différentes pratiques artistiques et s’ouvrir à de nouveaux publics, l’ensemble travaille souvent avec le monde du théâtre et de la littérature, afin de faire redécouvrir des textes classiques.

Il a notamment créé avec le comédien et metteur en scène Benjamin Lazar, L’Autre Monde ou les Etats et Empires de la Lune, de Cyrano de Bergerac et Les Caractères de La Bruyère, Le Bourgeois Gentilhomme de Molière et Lully avec Catherine Hiegel et François Morel, Monsieur de Pourceaugnac de Molière & Lully avec le Théâtre de l’Eventail (Raphaël de Angelis) et L’Heure Verte, un spectacle autour des poètes du Cabaret du Chat Noir, avec le compositeur Vincent Bouchot.

La Rêveuse travaille aussi régulièrement auprès du jeune public : elle crée en 2016 Jack et le Haricot Magique, spectacle de marionnettes inspiré des illustrations de l’artiste Walter Crane, qui a obtenu un franc succès depuis sa création.

Parallèlement, l’ensemble développe depuis quelques années un cycle de concerts-conférence mettant en miroir musique et peinture aux XVIIème et XVIIIème siècles, à destination des musées et des médiathèques et s’engage chaque année dans des projets pédagogiques à destination des écoles, collèges et lycées. Son projet, Les Lettres persanes revisitées, avec des migrants mineurs scolarisés, a été finaliste du Prix de l’Audace Culturelle et Artistique 2016.

Entre 2018 et 2020, La Rêveuse organise également une tournée annuelle en milieu rural en région Centre Val de Loire à bord de l’Opérabus, un bus transformé en salle de concert mobile. Ce projet a été couronné de nombreux prix :  Prix Défis FFEA 2018, Prix Mobilité & Culture de la Fondation PSA 2018, Prix 10 000 Volts de la Fondation EDF, Coup de Cœur de la Fondation SNCF, mentions spéciale aux Chatons d’Or 2019.

En 2021, La Rêveuse inaugure un projet de spectacle et d’action culturelle autour des oiseaux dans la musique, comprenant des conférences, concerts scolaires et un nouveau spectacle jeune public, Le Rossignol et l’Empereur de Chine, d’après le conte d’Andersen, en collaboration avec la marionnettiste Cécile Hurbault et le compositeur Vincent Bouchot.

La Rêveuse s’investit dans la transmission des savoirs en créant Les Ateliers de musique ancienne, qui proposent de faire découvrir à un large public la musique et les arts des XVIIème et XVIIIème siècles, à travers des stages et des projets pédagogiques au conservatoire d’Orléans, des conférences ou des concerts-découverte.

La Rêveuse a reçu en 2017 la médaille d’or de l’Académie Arts-Sciences-Lettres pour l’ensemble de ses travaux, en 2018 le label « Année européenne du patrimoine culturel » attribué par le Ministère de la Culture, ainsi que le label Léonardo Da Vinci, 500 ans de RenaissanceS en Région Centre – Val de Loire.

La Rêveuse bénéficie du soutien du Ministère de la Culture (DRAC Centre–Val de Loire) et de la Région Centre–Val de Loire au titre de l’aide aux ensembles conventionnés, ainsi que de la Ville d’Orléans. Mécénat Musical Société Générale est le mécène principal de La Rêveuse. L’activité vocale de l’ensemble est par ailleurs soutenue par la Fondation Orange. L’ensemble est membre de la FEVIS, du syndicat Profedim et du Bureau-Export.
Ensemble La Rêveuse
Ensemble La Rêveuse - Recording Caix d'Hervelois - Château de Chambord - Sept. 2020 © Jean Dubrana

Florence Bolton commence la musique à l’âge de sept ans, avec le clavecin et la flûte à bec. Attirée par les instruments à archet, elle se consacre finalement à la viole de gambe. Après avoir obtenu un premier prix de viole de gambe et un premier prix de musique de chambre au dans la classe de Sylvia Abramovicz, elle entre au département de musique ancienne du CNSM de Lyon où elle étudie auprès de Marianne Muller.

Elle y obtient un premier prix en 2001. Elle est par ailleurs titulaire d’une maîtrise de japonais de l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO).

En tant que soliste et continuiste, elle se produit dans le cadre de nombreux festivals en France et à l’étranger avec des ensembles tels qu’Akademia (Françoise Lasserre), Doulce Mémoire (Denis Raisin Dadre), La Fenice (Jean Tubéry), Il Seminario Musicale (Gérard Lesne), Musica Favola (Stéphan Van Dyck), Pierre Robert (Frédéric Désenclos), Le Poème Harmonique (Vincent Dumestre), etc…

Elle fonde en 2004 avec le théorbiste Benjamin Perrot l’ensemble La Rêveuse, dont elle assure avec lui la direction artistique. Les enregistrements de l’ensemble sont très vite salués par la critique française et internationale. La Rêveuse aime créer des projets en croisant le monde du théâtre, de la littérature ou de l’écriture musicale contemporaine.

Parmi ses projets marquants, L’Autre Monde ou les Etats et Empires de la Lune de Cyrano de Bergerac (2004) et Les Caractères de La Bruyère (2006), avec le comédien et metteur en scène Benjamin Lazar ; Les Mille Et Une Nuits  (2011) avec la comédienne et metteur en scène Louise Moaty ; L’Heure Verte (2017) avec le compositeur Vincent Bouchot, un spectacle cabaret autour des résonnances du cercle de libertins de Gaston d’Orléans et des poètes du Chat Noir ; Le Rossignol et l’Empereur de Chine, (2020/21) d’après le conte d’Andersen, avec la marionnettiste Cécile Hurbault et le compositeur Vincent Bouchot.

Très intéressée par l’iconographie musicale, elle travaille sur les liens musique, histoire sociale et peinture et intervient fréquemment pour des conférences ou des projets pédagogiques sur ces sujets. Florence Bolton enseigne la viole de gambe et la musique de chambre à Orléans au sein des Ateliers de musique ancienne de La Rêveuse et lors de divers stages de musique baroque.

Elle a participé à de nombreux enregistrements discographiques chez Alpha, Arion, K 617, Mirare, Naïve, Zig-Zag Territoires et harmonia mundi.

Florence Bolton et Benjamin Perrot par jean Dubrana
Londres 1720 - Scène nationale d'Orléans - Octobre 20 - ©Jean Dubrana

Après des études de guitare classique, menées parallèlement à la pratique de différentes musiques actuelles ou de tradition orale et improvisées, Benjamin Perrot choisit de se consacrer essentiellement à la musique ancienne. Il étudie le théorbe, le luth et la guitare baroque au C.N.R. de Paris, auprès d’Eric Bellocq et de Claire Antonini. Il y obtient en 1997 son Diplôme Supérieur de Musique Ancienne. Il se perfectionne ensuite auprès de Pascal Monteilhet.

En 1996-1997, il est également stagiaire accompagnateur au Studio Baroque de Versailles (Centre de Musique Baroque de Versailles).

Pendant de nombreuses années, il se forge une solide expérience comme soliste et continuiste, au sein d’Il Seminario Musicale (Gérard Lesne), Le Concert Brisé (William Dongois), Le Poème Harmonique (Vincent Dumestre), l’Ensemble Pierre Robert (Frédéric Désenclos), La Fenice (Jean Tubéry), Stradivaria (Daniel Cuiller), Capriccio Stravagante (Skip Sempé),… ou d’orchestres comme Le Concert Spirituel (Hervé Niquet), Les Arts Florissants (William Christie), les Musiciens du Louvre (Marc Minkowski)…

En 2004, il crée avec Florence Bolton l’ensemble La Rêveuse, ensemble de musique de chambre aux projets protéiformes, auquel il se consacre plus exclusivement depuis quelques années.

Benjamin Perrot a participé à plus d’une soixantaine d’enregistrements discographiques, chez Accord, Alpha, Calliope, Glossa, harmonia mundi, Hyperion, K 617, Mirare, Naïve, and Zig-Zag Territoires labels…

Il enseigne le luth, le théorbe et est chef de chant au Centre de Musique Baroque de Versailles.

Benjamin Perrot La Rêveuse SNO Londres 1720 Jean Durana (78)
Benjamin Perrot La Rêveuse SNO Londres 1720 par Jean Durana